Blogue BMA

L'assurance prêt hypothécaire, une bonne affaire ?

L'assurance prêt hypothécaire, une bonne affaire ?

Le printemps est à nos portes et pour plusieurs d’entre vous, c’est aussi le temps de magasiner une nouvelle maison ou de refinancer votre hypothèque. Votre résidence est sans aucun doute l’un des plus grands investissements de votre vie et les décisions qui s’y rattachent méritent que vous vous y attardiez plus attentivement !

Lorsque vous rencontrez votre institution prêteuse concernant votre hypothèque, le conseiller est tenu de vous parler d'assurance en lien avec votre créance. Comme chaque institution offre un produit différent, il est important de pouvoir comparer les couvertures d’assurance-vie, d’assurance-invalidité et d’assurance maladies-graves. Comment vous y retrouver ?

Quels produits répondent le mieux à vos besoins ?

Vous devez prendre le temps d'analyser ce qui vous est offert et surtout, rencontrez un Conseiller en sécurité financière, qui pourra faire avec vous l'analyse complète de vos besoins en la matière.

Il est en effet possible que vous soyez déjà suffisamment couvert par un autre contrat individuel ou par votre assurance-collective au travail; vous n’auriez alors besoin qu’en partie d’une protection supplémentaire, ou même pas du tout !

Voici quelques éléments-clés à considérer en ce qui concerne les produits d'assurance créance qui sont offerts par les institutions :

  • Les produits d'assurance créance offrent généralement une protection dégressive, c'est-à-dire que votre montant de protection va diminuer au rythme du remboursement de votre hypothèque. Vous payez donc le même montant d’assurance mais votre capital diminue.
  • Si vous changez éventuellement d'institution prêteuse, lors du renouvellement de votre hypothèque ou d’un refinancement par exemple, vous devrez vous requalifier avec la nouvelle institution pour votre couverture d'assurance. Serez-vous toujours admissible selon votre état de santé ? De combien sera augmentée la prime de votre nouvelle protection selon votre âge atteint ?
  • Par défaut, votre institution est la bénéficiaire de votre prestation en cas de décès. Vos proches auraient droit à un immeuble libre de dette mais n'auraient peut-être pas de liquidités disponibles... Un contrat individuel vous permettrait alors de désigner vous-mêmes le ou les bénéficiaires.
  • Votre assurabilité est parfois vérifiée seulement lors de la réclamation, ce qui peut dans certains cas, engendrer des conflits entre vous et votre institution lors d’une réclamation en cas de décès, d’invalidité ou de maladie grave.
  • L’institution peut, dans certains cas, exiger une protection pour votre prêt, mais elle ne peut vous exiger la souscription d’un de leurs produits.
  • Contrairement à ce que plusieurs pensent, les produits d'assurance créance sont résiliables en tout temps et non pas seulement lors du renouvellement hypothécaire.
  • Dans la grande majorité des cas, il vous est possible d’obtenir une protection mieux adaptée à vos besoins ainsi qu’à votre budget, en souscrivant une protection individuelle par le biais d’un Conseiller en sécurité financière.

Difficile donc de faire le point et de vous y retrouver avec autant d’options et d’opportunités ? Nous vous invitons à consulter votre Conseiller en sécurité financière qui est accrédité par l’Autorité des marchés financiers en assurances de personnes. C’est LA personne pour vous guider dans votre démarche et vous offrir une solution personnalisée à VOS besoins ! Ce lien vous aidera à vérifier si votre conseiller est apte à vous aider dans cette démarche :

http://www.lautorite.qc.ca/fr/registre-entreprise-individu-fr-conso.html

 

Notez cet article:
Comment est rémunéré votre courtier sur vos placem...
Maximisez votre CÉLI

Sur le même sujet: